29/08/2009

Meurtre au Tessin: appel à l'indignation

Communiqué de Donatella Zappa de l'association Imbarco Immediato, Tessin

Que quelqu’un s’indigne s’il vous plaît !

Samedi soir dans un pays que nous pensions civilisé et respectueux des minorités et des différences, un pays dans lequel le peuple a accepté une loi pour l’union des couples homosexuels, un homme d’environ huitante ans a été tué dans un parking, sans doute à cause de son orientation sexuelle ! Note de du secr. roma. de PinkCross: Cf. cette dépêche parue dans 20 Minutes

Les journaux, les tv, les blog, discutent du pourquoi il se trouvait là, de l’âge de ses amis, ils nous montrent sa maison, ils nous racontent son travail et aussi sa vie privée (qui désormais ne l’est plus…), comme si cela pouvait nous aider à expliquer la raison de sa mort inacceptable, comme si cela pouvait donner à un homicide inacceptable, une dimension de normalité et de causalité.

Mais nous, nous ne sommes pas d’accord. Nous demandons à tout le monde d’imaginer, ne serait-ce qu’un court instant, cet homme tué dans un parking.

Nous vous demandons de vous indigner, de vous préoccuper et de ne pas accepter la mort d’un homme juste parce que c’est arrivé. Personne ne doit plus mourir à cause de son identité sexuelle, quelle qu’elle soit. Personne ne doit accepter cette mort parce que cela signifierait banaliser et tuer une seconde fois. Un homme, son histoire, sa vie, ses amours et ses amis.

Personne ne doit l’accepter parce que cela signifierait accepter l’homophobie, la violence à l’encontre de qui est simplement différent, accepter les passages à tabac à la sortie des discothèques puis dans les bars gay, et ensuite dans sa propre maison.

Je vous en conjure, soyez indignés… c’est Martin Luther King qui le disait. Assassiné il y a à peine quelques années, en raison de la couleur de sa peau. Nous avons été si peu nombreux capables de l’écouter.

Si peu nombreux, encore, nous l’écoutons.

www.imbarcoimmediato.ch

info@imbarcoimmediato.ch Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Traduction : Denise de Girolamo

Commentaires

Bonjour,

il est vraiment déplorable que l'homophobie ne soit pas mieux sanctionné et dénoncée.

Les gens qui ont lâchement tué cette homme devraient avoir une peine maximal car leur meurtre était certainement prémédité...l'homophobie étant le principale mobile du crime.

OUI NOUS SOMMES INDIGNIÉ...ET OUI IL FAUT CONTINUER A LUTTER POUR QUE L'HOMOPHOBIE SOIENT CONDAMNÉ PLUS SEVÈREMENT.

La presse et les politiciens ne jouent pas le jeux de la reconnaissance de la communautée gay et cela est méprisable.

A quand une grosse manifestation pour dire NON à l'homophobie à genève "Ville des droits de l'Homme parait-il" ?

Bravo pour les combats que vous menez et merci pour ce texte poignant d'émotion.

sarah

Écrit par : M.U.R | 29/08/2009

Je ne vois pas comment, à la lecture de l'article, vous pouvez conclure à un mobile lié à l'orientation sexuelle de la victime.

Elle est décédée à la suite d'un passage à tabac dans un parking fréquenté par des couples échangistes et par des homosexuels.

Il est même plus vraisemblable que l'origine du crime soit crapuleuse, le coupable étant même homosexuel.

Écrit par : j.nizard | 29/08/2009

@J.NIZARD

Nous verrons bien, mais sûrment que la justice croira le barratin du crime crapuleux...

Vous qui sentez l'UDC à plein nez...allez plutôt éduquer la jeunesse homophobe de votre parti...

Écrit par : M.U.R | 29/08/2009

Ce que je trouve inadmissible, c'est d'avoir l'indignation sélective. Ce serait moins grave pour vous, si la victime n'était pas homosexuelle ?
Vous rendez-vous compte que cet esprit bassement communautariste ne peut avoir qu'un seul effet, l'inverse de ce que vous voudriez ?

Écrit par : Géo | 30/08/2009

""Ville des droits de l'Homme parait-il" ?"

Ouais, mais ça, c'est juste parce qu'elle est dépositaire de certains textes qui y ont été signés.

Concrètement, ça n'engage personne à rien.

Écrit par : Scipion | 31/08/2009

Les commentaires sont fermés.