30/04/2009

Du sang neuf pour le comité de PINK CROSS

 

Le comité de PINK CROSS compte cinq nouveaux membres. L'Assemblée générale qui a eu lieu samedi (25 avril) à St-Gall a élu Stéphane André, Lars Baumgartner, Roland Gfeller, Ruben Ott et Christoph Stutz.

 

stephane-andreStéphane André, enseignant, est connu en Suisse romande en tant qu'ancien président de VoGay et actuel président de la boussole, groupe romand de sensibilisation à l'orientation sexuelle et ses multiples identités. Il est aussi membre de la commission Ecole romande.

 

 

 

 

22-lars-baumgartnerLars Baumgartner, juriste, a été actif dans le groupe de jeunes zurichois Spot 21. Il collabore depuis des années dans la commission Politique de LOS et PINK CROSS.

 

 

 

 

24-ruben-ottRoland Gfeller et Ruben Ott sont aussi actifs à PINK CROSS. Fondateur de l'association Hallo Welt, Ruben Ott (Lenzburg) est en contact permanent avec le monde de la jeunesse activiste. C'est à ce titre qu'il a rejoint la commission Bildung de LOS et PINK CROSS

 

 

 

23-roliRoland Gfeller est le premier Lucernois à faire partie du comité de PINK CROSS depuis longtemps. A 22 ans, il s'est déjà longuement investi dans le groupe de jeunes bernois ComingInn avant de siéger dans le comité des HAB (groupes de travail homosexuels bernois). Il fait lui aussi partie de la comm. Bildung, où, avec Pierre Schommer et Fritz Lehre, il co-organise, la journée S.O.S. (Orientation sexuelle et école) du 16 mai prochain (www.sos-tagung.ch) dans le cadre de l'EuroPride.

 

 

p1010092.gifChristoph Stutz vient d'un tout autre horizon. Depuis 1980 au bénéfice de "l'asile politique homosexuel" en Suisse romande. Son domaine professionnel est le marketing et la vente - ce qui implique des talents dont PINK CROSS ne manquera pas de faire bon usage.

26/04/2009

L'homosexualité et l'école

Discrimination et ignorance augmentent le risque de suicide chez les jeunes homosexuels.

Les associations veulent que l'homosexualité soit abordée à l'école.

Zurich, le 23 avril 2009 – Le risque de suicide chez les jeunes homosexuels sera le thème de la conférence «S.O.S. – Orientation sexuelle à l'école» organisée le 16 mai à Zurich, dans le cadre de l'EuroPride 09. D'après une étude à paraître, ce risque n'est pas lié à la «différence», mais à l'exclusion et aux tabous dans les écoles.

Le risque de suicide est supérieur à la moyenne chez les jeunes homosexuels. C'est ce que montre une étude qui sera publiée le 16 mai prochain. Elle révèle que ce risque n'est pas lié à l'orientation sexuelle divergente qui n'est pas celle de la majorité, mais à la discrimination pratiquée par les autres adolescents ainsi qu'aux tabous et à l'ignorance qui règnent dans les écoles.

Les résultats de l'étude seront présentés par les associations LOS (Organisation suisse des lesbiennes), PINK CROSS (Organisation  suisse des gais) et FELS (amies, amis et parents de lesbiennes et de gays) lors de la conférence «S.O.S. – Orientation sexuelle à l'école». Ces associations demandent que l'orientation et l'identité sexuelles soient intégrées de manière générale dans les programmes scolaires, sans distinction d'âge, et débattues avec les jeunes.

La conférence aura lieu le 16 mai, de 9h00 à 16h00, à l'université de Zurich-Centre (Rämistrasse 69, salle SOC-1-106). Des orateurs suisses et étrangers renommés, issus du monde politique et de la psychiatrie, y participeront. Des ateliers permettront également d'approfondir le sujet en petits groupes.

Informations complémentaires et inscriptions: www.sos-tagung.ch

Pour toute question sur la conférence:
Pierre Schommer, tél. 079 776 27 86, pierreschommer@bluewin.ch Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Pour toute question sur l'EuroPride:

Michael Rüegg, responsable de la communication, tél. 078 620 84 95, michael.rueegg@europride09.eu Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

L'EuroPride09 aura lieu du 2 mai au 7 juin à Zurich. Le programme complet comprend plus de 200 événements, allant de soirées aux congrès, en passant par des manifestations culturelles et éducatives. Le point d'orgue de l'EuroPride sera la fête en ville les 5 et 6 juin et la grande marche des fiertés à travers le centre-ville de Zurich. Plus d'informations sur www.europride09.eu

Communiqué de presse des partenaires de l'EuroPride

08/04/2009

Lettre ouverte aux sexologues de 20 Minutes

Dans la Cage aux folles II, les agents du contre-espionnage suivent un cours de démasculinisation en apprenant à marcher sur la ligne imaginaire qui sépare l'homme et la femme. Caricatural mais tendre, poétique, voire métaphysique. Dans 20 minutes vous enseignez à Albert (Yverdon) le pas masculinoïde pour l'aider à ne plus passer pour un pédé. Votre métaphysique à la Mars et Vénus est elle aussi caricaturale, mais sans la tendresse ni la poésie. Et surtout pas drôle. Ce n'est pas le but d'une rubrique sexologique, direz-vous.

Mais prenez-vous au sérieux Arnaud (Montreux) quand vous lui faites le coup du "Certains-adolescents-traversent-une-phase-homo-normale-qui-leur-passera?" (On me l'a aussi fait.) Cette posture motivée par la déconsidération de l'homosexualité n'a rien à voir avec le constat objectif que des changements d'orientation sexuelle se produisent à tout âge et dans tous les sens.

Vous rétorquerez, en bon(s) psy(s), qu'il ne faut pas enfermer quelqu'un dans une catégorie sexuelle, même s'il croit que c'est la sienne. Certes. Mais vous, en envisageant une hypothèse unique (le "ça va passer"), vous enfermez vous aussi votre interlocuteur dans une catégorie, en l'occurrence la majoritaire. Si l'intéressé n'en est pas (de ladite catégorie), votre vision simplificatrice va, pour le moins,  lui compliquer la vie et le coming-out.

Dr Chatton, dans un tête-à-tête qui prolongea une conférence il y a deux ans, vous m'avez fait le coup du chercheur atypique, sans tabous, politiquement incorrect et incompris – des personnes lgbt notamment. Maintenant, je vois à quel point le sexuellement correct  habite votre démarche. Est-ce que ça vous passera?

Jean-Paul Guisan, secrétaire romand de Pink Cross

Lettre ouverte parue initialement dans le numéro 85 (avril) du magazine  360°