18/03/2009

A la portée des Danois-e-s? A la portée des Suisses!

PINK CROSS se réjouit de ce que le Danemark ait ouvert l'adoption aux couples liés par un partenariat enregistré. L'Organisation suisse des gais invite le monde politique suisse à dépasser les visions d'horreur qu'il entretient sur ce sujet, et à autoriser l'adoption en Suisse indépendamment de l'orientation sexuelle et de l'état civil des parents, quand c'est dans l'intérêt de l'enfant.

PINK CROSS est convaincu que l'exclusion catégorique des couples partenariés de toute forme d'adoption n'est pas une bonne solution. C'est particulièrement flagrant dans les cas où des liens affectifs existent:  l'interdiction d'adopter faite aux couples partenariés est alors susceptible de créer des situations inutilement cruelles. L'interdiction qui est faite aux personnes liées par un partenariat enregistré d'adopter des enfants de l'un ou l'une des deux partenaires, alors que c'est possible au Danemark depuis 1999, passe à côté de la réalité vécue par de nombreux enfants et les expose à de graves préjudices du point de vue juridique.

COMMUNIQUE DE PINK CROSS

Commentaires

REVOLUTION...!!!
;-)

Écrit par : mur | 18/03/2009

@ mur: Sous nos latitudes, cela peut passer pour une révolution. Strictement parlant, ce n'est pas une révolution. Une révolution, c'est le bouleversement d'un état de choses, c'est un changement fondamental des rapports de forces etc. Dans ce cas là, on ne change rien à l'ordre établi: le mariage reste le mariage la famille reste la famille. L'ouverture consentie ne porte pas atteinte ou préjudice à l'ordre existant.

Cet aspect non-révolutionnaire apparaît déjà comme des plus flagrant dans le cas de l'adoption des enfants du ou de la partenaire, possible au Danemark depuis 1999: on ne faisait que prendre en compte la réalité de l'existence de ces êtres. Pour l'adoption dite externe, les paisibles Etats qui l'autorisent (comme les Pays-Bas ou le Royaume-Uni) déjà ne semblent pas avoir été secoués par une révolution.

Écrit par : Jean-Paul Guisan | 19/03/2009

Les commentaires sont fermés.