22/02/2009

Nouvelles en vrac: Milk, mariage forcé, partenariat en Autriche, prix Stonewall

milk-poster-sean-penn.jpg

 

 

Rappel

 

Avant-première de Milk

dimanche 22 février 2009 à 18h30

au Cinéma Pathé Flon à Lausanne

accès au public (billets à l'entrée)

 

 

 

 

 

 

Mesures contre le mariage forcé

Les mesures proposées par le Conseil fédéral contre les mariages forcés sont pertinentes et sont aussi dans l'intérêt des gais et des lesbiennes. En revanche, aux yeux de PINK CROSS et LOS, l'application de la  loi à des partenariats forcés ne se justifie pas.

L'Organisation suisse des gais PINK CROSS et l'Organisation suisse des lesbiennes LOS ont arrêté une position commune sur les mesures légales contre le mariage forcé. Ces mesures visent à empêcher et à bannir les mariages forcés et les mariages avec des mineurs. LOS et PINK CROSS saluent ces mesures. Pour les associations faîtières, il faut davantage d'informations et de conseils sur ce sujet et renforcer le travail de sensibilisation. Cela implique toutefois un certain engagement financier.

D'un point de vue strictement formel, l'extension des mesures contre le mariage forcé au partenariat enregistré est correcte. Sur le fond, elle ne se justifie pas, estiment les deux organisations.

Au-delà des mesures proposées, LOS et PINK CROSS demandent que le mariage forcé dont peuvent être menacés les gais et les lesbiennes soit reconnu par la loi comme un motif de demande d'asile. Chez les femmes  et les hommes homosexuels, le danger d'être mariés contre leur volonté à une personne du sexe opposé est particulièrement grand. Ces victimes potentielles n'arrivent à échapper à un mariage forcé qu'en s'enfuyant de leur pays d'origine.

 

Autriche: le partenariat serait pour 2010

Une loi sur le partenriat pourrait entrer en vigueur le 1er janvier 2010 déjà. C'est ce qu'a affirmé la ministre de l'Intérieur Maria Fekter (ÖVP, démocrate-chrétien conservateur) le 17 février à une délégation de comité juridique de LAMBDA (RKL).

Fekter s'est dite persuadée que la loi sur le partenariat serait adoptée encore cet automne et qu'elle pourrait entrer en vigueur au tournant de l'année. Au cours d'un entretien ouvert et constructif avec la ministre qui a duré deux heures, les représentant-e-s du RKL ont présenté les revendications des hommes et des femmes qui vivent l'homosexualité et/ou qui aiment des personnes du même sexe (gleichgeschlechtlich l(i)ebender Frauen und Männer), en particulier leur demande des mêmes droits pour les couples de même sexe. Ils ont insisté sur le fait qu'une future loi sur le partenariat devrait apporter une réelle égalité de traitement.

Le comité juridique LAMBA (RKL) fondé en 1991 œuvre sur une base non partisane et non confessionnelle à la réalisation complète des droits des personnes et des citoyens qui vivent l'homosexualité et/ou qui aiment des personnes du même sexe et est soutenu par de nombreuses personnalités publiques autrichiennes. 
http://www.rklambda.at

 

Remise du prix CSD-Stonewall-Award 2009

Cette année encore, le prix CSD-Stonewall-Award sera attribué. Gais, lesbiennes, bisexuel-le-s et leurs ami-e-s sont appelées à proposer des candidats à la nomination.

Le CSD-Stonewall-Award 2009 sera remis dans le cadre de l'EuroPride le 6 juin à Zurich. Le prix de CHF 3'000 est destiné à honorer des personnes individuelles, des groupes ou des associations qui ont fait preuve d'un engagement particulier pour la cause lesbigaie et trans - quelque soit le domaine d'action: politique, social, culture, sport, économie ou tout simplement la vie quotidienne. Le CSD-Stonewall-Award est remis par la Fondation Stonewall et par le CSD Zurich. Les propositions sont à envoyer d'ici le 15 mars 2009 à award@csdzurich.ch

En avril, EuroPride et CSD Zurich publieront les huit meilleures propositions et le vote pourra commencer. Lors de la grande cérémonie de remise du prix, les trois candidats qui auront obtenu le plus de suffrages se disputeront le trophée.

14/02/2009

Saint Valentin et les politiques (nouvelles en vrac)

1° Election de Corine Mauch au Conseil municipal de Zurich
Avec l'élection de Corine Mauch (PS), la ville de Zurich compte désormais, après Bienne et Renens, une politicienne ouvertement lesbienne au sein de l'exécutif. Pour la mairie, un second tour sera nécessaire.

Dimanche 8 février, portée par plus de 46'000 voix, l'ingénieure agronome de 48 ans a accédé à l'exécutif municipal zurichois. Toutefois, dans la course à la sucession du maire sortant, Elmar Ledergerber (PS), la rivale Kathrin Martelli (PRD) a obtenu 1288 voix de plus, ce qui rend un deuxième tour nécessaire.

Cette élection au conseil municipal  fait que Corine Mauch sera d'office la première oratrice sur le podium de l'EuroPride du samedi 6 juin 2009, comme l'association EuropPride09 l'a fait savoir dans un communiqué.On compte en Suisse deux autres politiciennes ouvertement lesbiennes qui ont accédé à une fonction exécutive dont Barbara Schwickert (Verts) élue en automne 2008 à Bienne.


2° Un membre de PINK CROSS candidat au Parlement cantonal soleurois
Le 8 mars, le canton de Soleure renouvelle son parlement. Parmi les candidats figure un membre de PINK CROSS: Hardy Jäggi (SP).
Lire l'intégralité de cette news (y compris  photo et appel à soutien Facebook) sur la version en allemand du site de PINK CROSS.

3° Adrian Ramsauer au Conseil de district de Winterthur
Adrian Ramsauer, avocat à Winterthur, ouvertement gai et membre de PINK CROSS, a été élu au Conseil de district de Winterthur avec 79% des voix (24'021).

Le Conseil de district, qui exerce un rôle de surveillance sur la ville les communes rurales compte cinq membres (2 UDC, 1 Rad, 1 PS, 1 Verts). ) Adrian Ramsauer exerce sa profession d'avocat à Winterthur. Il conseile à PINK CROSS à titre gracieux. Il est également co-auteur de la brochure Conseils juridiques pour les couples du même sexe – disponible gratuitement  pour les membres de LOS et PINK CROSS - en allemand seulement. NB: En français, on peut toujours obtenir, sur le site de PINK CROSS,  des contrats-modèles pour couples partenariés ou non.

Et les Romand-e-s dans tout ça?
A lire ces dépêches, on pourrait croire que les esprits politiques romands sont tellement en avance, tellement libéraux et libérés,  que l'orientation sexuelle va de soi. Dire simplement et sans cérémonie  qu'on est gai ou lesbienne serait  tomber dans la  ringardise, serait-ce succomber au mauvais goût, serait-ce sombrer dans le ridicicule qui tue. "Ma vie privée ne regarde personne et je ne vous dirai pas, en ce jour de la Saint-Valentin, pour qui je ferai ma vaisselle annuelle."

En disant "Ma vie privée ne regarde personne, on sous-entend qu'elle pourrait avoir une connotation négative et fâcheuse pour des tiers, comme dans le cas de l'adultère. Pour la personne qui la dit, ou pour les tiers qu'elle entend protéger, cette invocation n'est pas si honorable et fletteuse, si révolutionnaire-émancipatrice ou si libérale-libératrice qu'elle en a l'air.

N.B. La question vise les Romand-e-s qui sont en exercice ou l'ont été dans un exécutif cantonal. Car on sait bien, autrement, que dans le canton de Genève, des politicien-ne-s  ouvertement gais ou lesbiennes ont été élu-e-s au parlement municipal ou cantonal. Au niveau de l'exécutif communal, Tramelan a donné l'exemple. (Note ajoutée à 11h25)

09/02/2009

Mamma Mia au Collège de France

Jeudi dernier, une leçon inaugurale au Collège de France était donnée par le professeur Thomas Römer, pour qui a été créée la chaire Milieux bibliques. Ce nouveau membre du Collège de France est professeur ordinaire à l'Institut romand des sciences bibliques (IRSB) à Lausanne.

Le professeur Römer est co-auteur avec Loyse Bonjour d'un ouvrage intitulé L'homosexualité dans le Proche-Orient ancien et la Bible (Genève, Labor et Fides, 123 p., 2005). Il a également participé au Cycle de conférences intitulé "Alerte rose sur la théologie" – organisé en 2004, à l'occasion de la Lesbian and Gay Pride, par le Groupe C+H/Chrétien-ne-s et Homosexuel-le-s et l'Association des étudiant-e-s en théologie (AET) de Genève.

Cf. aussi le billet de Guillaume Barry, intitulé Mamma Mia au Collège de France, sur Un Swissroll

Jean-Paul Guisan