13/09/2008

Décès de François Wasserfallen

PINK CROSS a appris avec une grande tristesse le décès de François Wasserfallen. Il était un membre de la première heure de notre association, et occasionnellement il lui a apporté un précieux concours. Mais c'est surtout en tant que conseiller personnel de la Conseillère fédérale Ruth Dreifuss qu'il s'est le plus engagé pour la cause homosexuelle. Nous nous rappellerons toujours, avec émotion et reconnaissance, qu'il était venu représenter Ruth Dreifuss à la Pride de Fribourg en 1999 et avait lu son message. C'était le premier message qu'un membre du Conseil fédéral adressait à une Pride. Cet engagement l'a amené en 2006  à apparaître dans un quotidien romand le lendemain d'une autre Pride pour aborder le thème du coming out des personnalités politiques, sujet sur lequel il a tenu des propos à la fois clairs et empreints de sagesse.

PINK CROSS présente ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Commentaires

J'ai connu François en 1972 à St Aubin, quand j'étais jeune fille chez Madame Wasserfallen.
Lui avait 9 ans ... je veux garder son souvenir quand il venait prendre le petit déjeuner avec Antoine et Stéphanie.

Écrit par : morelli | 15/09/2008

j'ai appris le décès de François sur l'Illustré, dans la salle d'attente de l'orthodontiste de ma fille. Je suis désolée, il était mon ami de classe au collège du Belvédère. Nous avions alors 14 ou 15 ans. Lorsqu'il est entré en classe, tout le monde s'est moqué de lui,on le prenait pour une fille, son allure atypique ne plaisait pas. Mais nous avons rapidement appris à le connaître, et il est devenu notre ami. Nous avons beaucoup ri ensemble, et moi j'admirais son intelligence, son courage face à la différence qu'il vivait au quotidien. Quelque chose en lui n'était pas banal. A la fois un peu aristo et capable de se faire accepter par les camarades plus modestes, il nous faisait partager son immense culture. Sous les moqueries, je suis sûre qu'il y avait de l'envie. Je suis triste François... au revoir.

Écrit par : palanca paola | 01/10/2008

Les commentaires sont fermés.