07/04/2008

Jeune gai exécuté par noyade dans le Rhône

En 1566, à Genève (deux ans après la mort de Calvin), Batholomé Tecia, 15 ans, était torturé, condamné à mort et exécuté pour crime de sodomie. A partir des minutes du procès, dont il a eu connaissance par hasard, Jean-Claude Humbert a écrit une pièce qui est jouée tout le mois d'avril au théâtre Les Salons.

Ironie du calendrier: le Musée International de la Réforme de Genève va lui consacrer une soirée spéciale le 9 avril à Agrippa d'Aubigné. Un Genevois qui deviendra célèbre comme poète et conseiller du roi de France Henri IV. Or, c'est l'un des deux dénonciateurs de Bartholomé Tecia. A l'époque de ces faits, il a 14 ans.

Par ailleurs, le dernier logeur de Batholomé Tecia n'était autre que... Théodore de Bèze, le successeur de Calvin. Poursuivi par des rumeurs anti-protestantes notamment lui prêtant des moeurs contre-nature (et dans sa jeunesse, il avait écrit des poèmes homoérotiques - mais cela ne prouve rien car c'était un genre littéraire), il est resté silencieux par rapport à son jeune pensionnaire.

Bartholomé Tecia, un procès ordinaire, par la Troupe des Salons. Mise en scène: Lucienne Babel et Yvan Muller. Théâtre Les Salons, du 3 au 20 avril 2008 (jeudi, vendredi, samedi à 20h, dimanche à 17h.) Réservations: 022 807 06 33 http://www.les-salons.ch

Le texte de la pièce, prix de la Société genevoise des écrivains 2005, est paru aux Editions de Limargue.

Voir aussi l'article de la Tribune de Genève du 5 avril 2008 et l'article de 360° (dans le magazine et en ligne).

Commentaires

Des moeurs contre nature chez Théodore de Bèze ? Certains noms sont prédestinés...

Écrit par : Dex | 07/04/2008

Les commentaires sont fermés.