20/11/2007

Si Dieu était homophobe (Desmond Tutu)


«si […] Dieu était homophobe, je ne le vénèrerais pas» (...)

Propos tenus sur la BBC par  Desmond Tutu, prix Nobel de la Paix, archevêque du Cap (Afrique du Sud), qui a aussi dit

«C'est de la perversion si vous me dites qu'une personne choisit d'être homosexuelle. C'est de la folie de choisir une façon de vivre qui vous expose à ce genre de haine. C'est comme dire que vous choisissez d'être noir dans une société infectée par le racisme».

D'après une information du magazine Têtu.

16/11/2007

Nouvelles sportives



 

(I) Un ex-footballeur allemand fait son coming out

Marcus Urban passait pour un footballeur de grand talent. Jusqu'au début des années 90, il a été sous contrat avec le club Rot-Weiss d'Erfurt  (deuxième ligue). Puis il a mis fin abruptement à sa carrière. Motif déterminant: son homosexualité.

Après des années de silence, Marcus a révélé au magazine allemand «Welt am Sonntag» sa vie de footballeur de pointe gai. Il est convaincu que même de nos jours, un outing met en danger une carrière dans le football, et  que, probablement, cela y met un terme. Il décrit son jeu de cache-cache comme psychiquement éprouvant et il critique le comportement compensation qu'il a adopté pour compenser: pour donner  une impression de plus grande virilité, il a eu un jeu plus agressif et il s'est engagé sur une voie où l'esprit d'équipe était moins présent. Aujourd'hui encore, Urban déconseillerait un coming out à un joueur de pointe en activité, mais trouverait que ce serait une bonne chose si des vétérans faisaient le pas.

Le seul coming out connu d'un footballeur de pointe a terminé tragiquement. En 1990, Justin Fashanadu, un attaquant du Nottingham Forest, a vendu des révélations sur lui-même pour 80'000 Livres dans le tabloïd "The Sun". Après , il a fui en Amérique la tempête de calomnies  que cela a déclenché et, 8 années plus tard, il s'est pendu à Londres. 

Interview sur  "Welt" online

(II) AbFab participe au championnat vaudois de volley

9 mois après sa création, le club lausannois fait son entrée dans une compétition officielle. "Nous sommes là pour jouer au volleyball. sérieusement." a insisté le président fondateur. Il n'est pas question qu'on considère son bébé comme une bande de folles. Il s'agit d'un club non pas homo mais gay friendly: il est ouvert aux gais, aux lesbiennes, à leurs amis et amies. A la base, l'idée était de fonder une équipe où il n'y avait pas besoin de cacher son homosexualité. Le club compte près de 25 joueurs.

D'après un article de 24Heures paru le 16.11.2007

10/11/2007

Pink Cross soutient le spectacle "Ma Double Vie"

Du 16 novembre au 2 décembre 2007 à Chêne-Bougeries (GE), une troupe d'adolescents et d'enfants jouera une pièce intitulée "Ma Double Vie" qui aborde le thème de l'homosexualité chez les adolescents et les jeunes adultes. Le projet est né de la demande des jeunes élèves eux-mêmes.

 

affiche_rose_logo_r7

 

 

Du 16 novembre au 2 décembre 2007

 

Salle Communale de Chêne-Bougeries

 

mardi, vendredi et samedi à 20h

dimanche à 17 h

 

Réservations: 022 349 49 82

 

Table ronde le 23 novembre après la représentation:

"L'homosexualité chez les adolescents et les jeunes adultes"

 

Exposition "Enlevez les étiquettes" 

 

Plus d'informations sur le site du Théâtrochamp