26/05/2011

Le TF et l'outing

Pour le Tribunal fédéral, «outer» n’est pas diffamer

Un Argovien qui avait menacé de révéler l'homosexualité de personnalités locales rencontrées sur un site gay devra être rejugé. L'homme avait été condamné pour diffamation. Or, être homosexuel n'est pas attentatoire à l'honneur, a rappelé le Tribunal fédéral.

Le Tribunal fédéral (TF) a livré dernièrement un arrêt surprenant concernant une affaire de harcèlement sur le Net, relève l'«Aargauer Zeitung» aujourd'hui. Dans le banc des accusés, un Argovien de la région de Zofingue qui avait sévi sur une plateforme de rencontres gay. Il avait tenté de soutirer des faveurs sexuelles à quatre hommes de la région qu'il avait reconnus et qu'il menaçait d'outer auprès de leurs proches, de leur commune ou de leurs collègues. Dans un cas, le prévenu avait mis ses menaces à exécution, envoyant un e-mail à une collaboratrice de la victime ainsi qu'à son épouse. Il prévoyait aussi d'exposer la double vie de l'homme dans sa commune, où ce dernier était responsable d'une association de jeunesse. Trois autres personnes, dont un ense ignant de lycée avaient été visées.

Une cour argovienne a, en janvier 2010, condamné l'individu pour diffamation et contrainte: 9 mois avec sursis, plus une peine pécuniaire de 3300 francs et amende de 2000 francs. La tribunal cantonal a ensuite confirmé le verdict, mais changé la peine en jours-amende avec sursis: 33 000 francs. Mais le TF ne l'a pas entendu de cette oreille. Les juges de l'instance suprême ont considéré qu'il n'y avait pas diffamation. Selon eux, il n'est pas attentatoire à l'honneur de décrire une personne comme homosexuelle, «car l'homosexualité n'est ni immorale ni contraire à l'éthique.» La justice argovienne devra donc rejuger l'affaire.

Article paru le 20.05.11 sur www.360.ch

17/05/2011

Chapeau à Goran Bezina, Withney Toyloy, Lucia Dahlab, Ada Marra et les autres...

Ils et elles ont joué au CHAPEAU ,  se sont donnés et se sont bien amusés - pour une cause  sérieuse qui ne prête pas forcément à rire

Frédéric Recrosio avec Fatxyia Ali Aden
Goran Bezina avec Sandra Clavien
Lucia Dahlab avec Jean-Philippe Rapp
Ada Marra et Pauline Martinet
Alecs Recher avec Withney Toyloy
Guillaume Rey avec Marc Vallotton
Delphine Roux avec Sabrina Ianniello

http://www.campagne17mai.ch/

15/05/2011

Les vins Gay offrent leur soutien à la cause homo

VALAIS. Une campagne nationale contre l'homophobie débutera mardi prochain.Un encaveur du canton au nom prédestiné la soutient.

C'était il y a quasiment deux ans. Sorti de sa boîte, l'UDC valaisan Grégory Logean diffusait un communiqué corsé traitant les homos de«déviants» et suscitait un tollé.Pour marquer le douloureux anniversaire et célébrer la Journée mondiale contre l'homophobie, mardi, les associations concernées contreattaquent. Un clip, auquel participent la politicienne vaudoise Ada Marra, le hockeyeur Goran Bezina ou l'ex-Miss Suisse Whitney Toyloy,sera diffusé dès ce jour via les réseaux sociaux.

«Je l'ai voulu humoristique, ni moralisateur ni plaintif», précise Barbara Lanthemann, de l'Organisation suisse des lesbiennes.

Soutiens financiers de l'action,le Pour-cent culturel Migros et la maison de vin... Maurice Gay, de Chamoson (VS).Les homos auraient-ils une préférence pour les vins Gay?«Il y a un jeu autour du nom de la société, mais ce n'est pas la cause principale de notre engagement», rigole le directeur,Claude Crittin. Dans un milieu d'encaveurs peu réputé pour être «gay-friendly», il précise avoir déjà fourni le vin aux participants de la Gay Pride,alors très sujette à polémique,qui s'était tenue à Sion en 2001. «Il avait été le seul à accepter», se souvient Barbara Lanthemann. «Le soutien des vins Maurice Gay à la cause homosexualiste n'est pas représentatif des gens de la profession», garantit Grégory Logean. Il juge la boîte libre de mettre son argent là où elle le veut.

Article de Raphaël Pomey  paru le 13.5.2011 dans 20 Minutes et reproduit avec l’aimable autorisation de l’auteur.